Question écrite de Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais, sur l’impact de la crise sanitaire sur les professionnels du secteur de l’événementiel

M. Ludovic Pajot attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la situation des professionnels du secteur de l’évènementiel dans la région des Hauts-de-France. Ces sociétés ont été durement impactées par les conséquences du confinement que notre pays a connu. La mise à l’arrêt économique du pays pour des raisons sanitaires a eu pour effet de perturber durablement l’activité des 55 0000 prestataires de l’évènementiel que compte notre pays. Certes le Fonds de solidarité territorial, abondé à hauteur de 75 % par les régions et de 25 % par les établissements publics de coopération intercommunale a permis de soutenir ces entreprises pendant la crise, et l’annonce de sa pérennisation est un signe encourageant. Mais ont pu être constatées des règles d’attributions différentes selon les territoires. Cette absence d’harmonisation est une source d’insécurité majeure pour la profession et menace la pérennité de nombreuses structures. Au-delà de cette problématique, il est impératif également de prendre en considération la diversité des acteurs de l’évènementiel, afin de n’écarter personne du dispositif d’aide. La situation que nous avons traversée, imposant une annulation et un report des réservations d’ERP a eu pour conséquence de grever de manière importante leur trésorerie.

Dans ces conditions, il lui demande donc, de bien vouloir prendre en considération les lourdes difficultés auxquelles sont actuellement confrontés les acteurs du monde de l’évènementiel et de lui faire part des mesures qui pourraient être mises en œuvre pour les accompagner durant les prochains mois, notamment en termes de montants d’indemnisation, d’échéances fiscales, de remboursements de crédits et plus généralement de toute mesure permettant une reprise normale d’activité.