Communiqué de Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais

Après une annonce initiale de 6 milliards d’euros pour revaloriser les rémunérations du personnel de l’hôpital public, le Ministère des Solidarités et de la Santé vient d’indiquer hier dans le cadre du Ségur de la santé le versement d’une enveloppe de 300 millions d’euros au bénéfice des médecins hospitaliers.

Alors que notre système de santé, au premier plan duquel figure notre hôpital public, vient d’être très durement éprouvé par la crise sanitaire liée au Covid-19 qui nécessite par ailleurs une mobilisation toujours conséquente, le Gouvernement prévoit une enveloppe n’ayant vocation à n’être versée qu’à partir de 2021, et qui aura pour effet de ne revaloriser que d’à peine 150 euros bruts par mois la prime d’engagement de service public exclusif accordée aux médecins hospitaliers. Cette décision, si elle devait être confirmée, constituerait un mépris inacceptable envers les nombreux médecins qui exercent dans nos hôpitaux publics déjà très durement fragilisés depuis de nombreuses années.

Face à cette situation, j’apporte mon soutien le plus total à l’ensemble des praticiens hospitaliers, ces héros du quotidien qui nous ont permis de traverser cette crise sanitaire sans précédent. J’appelle le Gouvernement à réévaluer le montant de l’enveloppe allouée à leur revalorisation salariale afin d’être à la hauteur des efforts indispensables que nos soignants ont fournis ces dernières semaines.