Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Au cours de cette conférence, François Hollande est apparu une nouvelle fois tel qu’il est : absent et totalement dépassé par les crises structurelles qui secouent la France, économique, agricole, migratoire et terroriste.

En matière économique, pas un Français ne croit en sa promesse de baisse des impôts. Cette promesse a déjà été faite et trahie de trop nombreuses fois ces dernières années, aussi bien sous les gouvernements de Nicolas Sarkozy que François Hollande. S’il est un minimum cohérent, qu’il commence par annoncer qu’il refusera toute augmentation de la redevance audiovisuelle.

Il n’a pas non plus esquissé la moindre piste pour relancer la croissance et l’emploi, puisque comme son prédécesseur il est soumis aux dogmes de l’Union européenne.

En matière migratoire, François Hollande a avoué qu’il méprisait l’avis des Français et a confirmé la politique de submersion migratoire. L’accueil de 24 000 migrants en deux ans est un chiffre volontairement et largement sous-évalué, rien qu’en Allemagne cette année ils sont déjà 800 000 à être attendus ! En réalité François Hollande ne maîtrise rien sur le dossier de l’immigration. Il confirme l’ouverture totale de nos frontières aux flux continus de clandestins : les règles de l’UE et de Schengen auxquelles il se soumet nous rendent de toute façon complètement dépendants des choix migratoires des autres pays européens, notamment l’Allemagne.

François Hollande est dépassé et l’UMP s’inscrit dans la même mollesse ; seul le FN dit clairement qu’on ne peut plus accepter la moindre immigration en France, qu’il nous faut des frontières nationales et que c’est aux pays proches des zones de conflit d’accueillir les éventuels réfugiés.

Comme toujours, la lutte contre l’islamisme reste totalement négligée. Nous demandons la fermeture des mosquées radicales et le renvoi immédiat des étrangers fichés pour islamisme.

Enfin en Syrie, la position de la France reste totalement incohérente : on ne peut pas dans le même temps prétendre lutter contre l’Etat islamique et continuer à s’acharner contre l’Etat syrien, alors que précisément celui-ci est le seul acteur à lutter sur le terrain contre l’Etat islamique… Redonnons des moyens à notre armée saccagée par Nicolas Sarkozy et François Hollande, et rétablissons une diplomatie cohérente et indépendante, car dans les conditions actuelles nous sommes plus facteurs de désordre qu’autre chose.