Communiqué de Jean-Lin Lacapelle, député français au Parlement européen

Dans le cadre de la crise sanitaire, la quasi-totalité des enseignes de la grande distribution a promis une prime de 1000€ pour l’ensemble de ses salariés. Le groupe Auchan, qui avait été le premier à annoncer qu’il gratifierait ses 65 000 salariés, a rapidement été suivi dans sa démarche par les autres groupes.
Telle qu’elle a été présentée, cette prime avait pour but de récompenser l’investissement et le courage des salariés face à l’épidémie, une occasion pour les enseignes de reconnaître leur « formidable engagement » (sic Auchan).
À l’heure où le retour à la normale semble se profiler, nous constatons que la plupart des groupes sont revenus sur ce bel engagement. Trois d’entre eux (Auchan, Casino et Leclerc) ont annoncé que l’obtention de la prime serait à l’appréciation des directeurs de magasins, la plupart optant pour une répartition au prorata des heures travaillées, donc à la baisse.

Nous estimons que la prime promise doit être versée dans sa totalité aux salariés de la grande distribution, comme l’a fait le groupe Carrefour. En effet, qu’ils soient hôtes de caisses, préparateurs de commandes ou manutentionnaires, ils ont tous participé à l’effort national dans la gestion de cette crise et méritent donc que le versement de cette prime se fasse sans aucune condition et dans sa totalité.

Au-delà de la crise liée au virus, beaucoup de Français ont appris à reconsidérer ces métiers du quotidien,indispensables à chacun d’entre nous.