Communiqué de France Jamet, député français au Parlement Européen

Le régime de retraite de nos marins, vieux de quatre siècles, est lui aussi menacé par la réforme des retraites du gouvernement Macron/Philippe exigée par Bruxelles.

La remise en cause de leur légitime départ à la retraite à 55 ans, pour des raisons évidentes de pénibilité, s’ajoute à la réduction mécanique de leurs pensions par le calcul proposé. Les pêcheurs, qui ont déjà du mal à se faire entendre pour maintenir leur activité face aux pressions bruxelloises, s’en inquiètent à juste titre.

Cette réforme est donc dangereuse à plus d’un titre :

– agrégée au vieillissement de la profession des marins pêcheurs français et à un déficit d’attractivité et d’image, elle condamne à terme le recrutement difficile de jeunes marins;

– ajoutée aux attaques de Bruxelles contre nos pêcheurs en activité, elle met en danger de mort une profession essentielle pour notre économie et notre souveraineté alimentaire.

La réforme des retraites, exigée par l’Union européenne et mise en place par le gouvernement Macron, engage notre avenir, la pérennité de notre économie et notre modèle de société.

C’est donc au peuple français, par le biais d’un référendum, qu’il appartient de décider de ses choix.