Communiqué de Presse de Front National

La Commission Européenne dicte la politique de la France mais essaie d’éviter de le montrer. François Hollande ne veut pas être confondu en tant qu’exécutant docile de Bruxelles ; Bruxelles ne veut pas provoquer le peuple français en dictant ouvertement la politique de la France. Cela accentuerait le rejet de l’Union Européenne par les Français.

Mais le Commissaire Moscovici a gaffé ! Dans une interview au Figaro le Mercredi 11 Mars, il dit clairement que le gouvernement doit aller plus loin que la loi Macron et l’extension du travail le Dimanche, changer la représentation du personnel dans les entreprises françaises, « réformer » le système de retraites etc. Il y a une claire confirmation que la politique de la France s’écrit dans les grandes lignes à Bruxelles.

Les Français ne sont plus gouvernés par le président qu’ils élisent. Ils le sont de plus en plus par des personnes non élus, sans légitimité qu’on appelle « commissaires européens ». Tristement, la France s’éloigne de plus en plus de la démocratie. Nous sommes soumis à un pouvoir sans légitimité.

C’est aux Français de décider s’ils souhaitent vivre en démocratie ou en Eurodictature, s’ils veulent que leur pays soit soumis ou libres, s’ils ont le courage de dire non et de rejeter ce système tyrannique.