Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Président du Groupe Rassemblement National – Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et Eléonore Bez, Vice-présidente du Groupe

Julien Aubert député LR de Vaucluse et conseiller régional, promeut ses dix-huit propositions pour lutter contre l’islamisme. Mais derrière la fermeté de façade, quand il s’agit d’agir, Julien Aubert est aux abonnés absents.

Quand, en avril 2016, en séance plénière du Conseil Régional, notre groupe a déposé un vœu demandant la dissolution de l’UOIF, Julien Aubert, comme l’intégralité de ses collègues LR, a voté contre. L’UOIF est pourtant l’émanation française des Frères Musulmans, organisation considérée comme terroriste dans de nombreux pays.

Cette mollesse devant l’islamisme ne surprendra en fait personne parmi ceux qui ont réellement lu les propositions de M. Aubert : il y refuse notamment de désigner le salafisme ou le djihadisme comme adversaires de la France !

Julien Aubert, comme tous les LR, parle fort, mais agit faible. Seul le Rassemblement National aura la volonté de lutter contre l’islamisation de la France !