Communiqué de Sébastien Chenu, député du Nord

J’ai contacté hier par téléphone 66 infirmiers libéraux de notre circonscription (des communes de Abscon, Artres, Aulnoy-lez-Valenciennes, Avesnes-le-Sec, Bouchain, Denain, Douchy-les-Mines et Escaudain). Je me suis entretenu personnellement avec 36 d’entre eux et je poursuivrai ce travail dans les prochains jours.

La situation est alarmante : ces professionnels de santé ne disposent que de 18 masques chirurgicaux par personne et par semaine et d’aucun autre matériel. Ils ont l’obligation de se débrouiller par leurs propres moyens pour se procurer des solutions hydro-alcooliques. Ils sont dans l’impossibilité de se faire tester, alors qu’ils sont quotidiennement au contact avec des personnes fragiles.

Ils font par ailleurs face à diverses difficultés supplémentaires. Au quotidien, leurs horaires de travail étendus compliquent leur possibilité de faire leurs courses alimentaires. D’autre part, ils sont sollicités par la sécurité sociale pour se porter volontaire pour aider des structures Covid-19, mais personne n’est dans la capacité de leur donner le matériel nécessaire.
La situation est alarmante !

J’ai directement interpellé les services de l’État et le Préfet du Nord. La réponse est évidemment insuffisante, insatisfaisante et n’apporte rien de nouveau. Nous ne pouvons pas laisser ces professionnels de santé en première ligne sans matériel : si certains d’entre vous disposent de masques FFP2, il est urgent d’approvisionner les infirmiers libéraux de nos communes.
Je continuerai dans les prochains jours à interpeller nos dirigeants sur ces graves manquements.