Communiqué de presse d’Edwige Diaz, Conseillère Régionale

Dans un communiqué du 6 décembre 2018, Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée, gestionnaires de l’Aquarius, ont annoncé « mettre un terme » aux activités de ce bateau pirate, privé par deux fois de pavillon et actuellement en délicatesse avec la justice italienne.

Si le Rassemblement National se félicite que ce navire, complice des réseaux de passeurs, cesse ,enfin, ses activités pro-migrants, les élus RN de Nouvelle-Aquitaine demandent à Alain Rousset ce qu’il compte faire de la subvention de 50 000 € qu’il a attribuée à SOS Méditerranée pour le fonctionnement de l’Aquarius lors de la Commission permanente du 16 novembre dernier.

L’exécutif socialiste aura-t-il la décence de réclamer cette somme indue?
Ou préférera-t-il expliquer aux néo-aquitains qu’ils devront continuer à payer pour financer l’invasion migratoire de l’Europe?

Les élus RN rappellent leur attachement à la priorité nationale, refusent que l’argent public bénéficie aux clandestins et demandent à Alain Rousset qu’il exige le remboursement des 50 000 €.