Communiqué de presse de Gilles Pennelle, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Bretagne

Un sondage publié vendredi dernier dans le Télégramme agit comme un tremblement de terre dans les états-majors politiques bretons : la liste du Rassemblement National est donnée largement en tête du premier tour des élections régionales de mars prochain en Bretagne avec un score « au-delà de 20% » selon ce sondage, très loin devant celle du Président socialo-macroniste sortant Loïg Chesnais-Girard et celle de la « droite » et du centre de Marc Le Fur.

Les leçons de ce sondage sont doubles. Premièrement, il confirme l’extraordinaire dynamisme du Rassemblement National, force de propositions et d’alternance en Bretagne, ainsi que la forte crédibilité de notre projet politique aux yeux des Bretons. Deuxièmement, il démontre également le puissant rejet par les Bretons de la politique régionale menée par Loïg Chesnais-Girard et sa majorité socialo-macroniste.

J’appelle tous les Bretons à rejoindre la seule force politique capable de relever les défis auxquels est confrontée aujourd’hui notre région : la fracture territoriale et l’abandon de la ruralité qu’elle provoque, l’accélération de l’immigration qui menace l’identité bretonne, la montée de l’hyper-violence dans les grandes villes bretonnes qui met en péril la sécurité de nos concitoyens, la crise économique qui pèse sur l’avenir de nos TPE-PME, de nos commerçants, artisans et industries ou encore la crise agricole, véritable drame social.

Le Rassemblement National est désormais la seule force en mesure de battre les socialo-macronistes en Bretagne et la victoire est plus que jamais à notre portée ! En mars prochain, aucune voix ne doit manquer pour offrir à la Bretagne l’alternance dont elle a besoin !