Communiqué du Rassemblement National

Tenant une conférence de presse avec Gilles Pennelle – président du groupe RN au Conseil régional de Bretagne – dans la forêt de Lanouée (Morbihan), Marine Le Pen et Jordan Bardella ont donné le coup d’envoi de la campagne du Rassemblement National contre la pollution éolienne.
La forêt de Lanouée, deuxième espace forestier de Bretagne et son projet controversé et rejeté par la population de 16 éoliennes venant occuper 9% de l’espace total du site, est en effet particulièrement emblématique de la folie que constitue l’implantation massive de projets éoliens dans notre pays.

Davantage d’éoliennes c’est pourtant :
– Le saccage irréversible de nos paysages, de notre patrimoine et de la nature ;
– Une facture d’électricité deux fois plus chère, comme en Allemagne ;
– Une pollution supplémentaire : un parc éolien est totalement inopérant sans l’assistance d’une centrale à charbon ou à gaz ;
– Une chute de 40% de la valeur du foncier environnant et l’effondrement du secteur touristique.

Dans le cadre de cette campagne #StopEoliennes, des actions de sensibilisation auront lieu sur tout le territoire, là où des éoliennes doivent être implantées, à travers la diffusion de tracts et la mobilisation de nos élus aux côtés des habitants. Marine Le Pen a aussi adressé un courrier à l’UNESCO – pointant en particulier la folie que représentent les projets éoliens dans l’environnement de sites tels que la cathédrale de Chartres, la colline de Vézelay ou encore l’abbaye de Fontenay – ainsi qu’aux principales associations de défense du patrimoine.

Alors que l’abandon de l’éolien fait partie des priorités exprimées par les Français dans le cadre du grand débat national, le Rassemblement National réclame un moratoire sur les projets éoliens, l’organisation systématique de référendums locaux pour les nouvelles implantations et le transfert des subventions de l’éolien vers la rénovation énergétique et la recherche sur les nouvelles énergies.