Communiqué de Jean-Paul Garraud, député français au Parlement européen

Alors que l’Italie appelait, le 28 février, au secours la communauté européenne pour lui fournir notamment des masques, cet appel, relayé par l’incapable Commission européenne, auprès des Etats membres est resté sans réponse durant plus de 18 jours… Seule la France a fini par lui envoyer 1 million de masques et 200.000 surblouses.

L’Italie aura donc trouvé un réel soutien, non pas auprès de ses voisins européens, mais auprès de Cuba, de la Chine, ou bien encore de la Russie qui lui a promis 100 millions de masques et a déjà envoyé quinze avions cargos remplis de matériel de décontamination et des centaines de médecins !

On comprend donc bien les 88% d’Italiens qui estiment que l’Union européenne n’aide pas leur pays dans cette crise et qui brûlent le drapeau européen sur fond d’hymne national Italien.

Pendant ce temps, l’UE vient d’annoncer une aide de 250 millions d’euros à la Tunisie pour l’aider à lutter contre la propagation du virus et le triplement des fonds en soutien au secteur de la santé tunisienne à hauteur de 60 millions d’euros.

Si le soutien de l’UE à un Etat non-membre mais voisin peut paraître normal, son absence de solidarité envers les Italiens est lui criminel !

Cette Europe démontre encore une fois son aspect le plus abject. Seule une Union Européenne des Nations libérée de sa bureaucratie et fondée sur la coopération et la fraternité entre Etats peut répondre à cette situation.