Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD

Député français au Parlement européen

Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional d’Occitanie

Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

La Cour de justice de l’Union européenne, bras armé de l’Europe de Bruxelles, vient une nouvelle fois de condamner la Hongrie à la demande de la Commission européenne, considérant que cet État a enfreint le droit européen.

En effet, la Hongrie, pour se protéger de l’immigration de masse orchestrée par des ONG bien souvent soutenues par le milliardaire George Soros, s’était légitimement dotée en 2018 d’une législation criminalisant l’aide apportée aux clandestins, entrés illégalement en Hongrie. La même législation permettait de refuser l’asile à un migrant arrivant d’un État dans lequel il n’était pas exposé à des persécutions.

L’arrêt de la CJUE, visant à supprimer ces dispositions de bons sens, démontre une nouvelle fois la concordance idéologique de la technocratie bruxelloise, des juges européens et des ONG immigrationnistes.

La souveraineté des Nations ne saurait être battue en brèche par une autorité non élue ou une juridiction européenne, surtout dans une matière régalienne comme la lutte contre la délinquance et l’immigration illégale.

C’est tout le sens de notre propre projet en la matière au RN !