Communiqué de presse de Jean-Paul Garraud, Député français au Parlement européen, Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

En plein débat sur le projet de loi de finance, on apprend que l’Aide Médicale d’État (AME) vient de passer le cap symbolique du milliard d’euros pour s’établir à 1 milliard et 61 millions d’euros.

Cette aide est destinée aux seuls immigrés clandestins entrant en France afin d’être soignés gratuitement, sans jamais n’avoir cotisé.

La commission des lois du Sénat relève qu’au 31 décembre 2019, 334.546 clandestins ont pu bénéficier des largesses de la France en la matière, soit une augmentation de 5% par rapport à l’an passé et un doublement en 15 ans !

Elle indique également que si l’AME permet une approche statistique du nombre d’individus en situation irrégulière établis en France, ce nombre ne reflète évidemment pas la réalité puisque les clandestins n’ayant pas recours à l’AME ne sont pas comptabilisés.

Cette aide, assimilée à un système de sécurité sociale pour clandestins, est une exception en Europe, car donnant accès gratuitement à la quasi-totalité des soins. Bon nombre de nos assurés sociaux n’ont pas cette chance.

Voici 10 ans, alors député UMP, je dénonçais, avec mes collègues de la droite populaire, le scandale de l’AME. Nous étions les premiers à le faire à l’Assemblée nationale.

Depuis, rien n’a changé, sinon en pire. Et demain, rien ne changera si les mêmes gouvernent …

La France doit cesser d’être une des destinations privilégiées des clandestins en Europe !