Tribune d’André Rougé, Député français au Parlement européen, Délégué national à l’Outre-mer du Rassemblement National, sur le site de Valeurs Actuelles le dimanche 10 mai 2020

En 1841, et pour échapper à la convoitise de ses déjà très hégémoniques voisins comoriens, le sultan de Mayotte décide de mettre son archipel sous protection française, en le cédant au royaume de Louis-Philippe, roi des Français. Depuis lors, la fidélité, la loyauté des Mahorais à la France ne s’est jamais démentie. Française cinquante ans avant ses voisines, Mayotte n’a jamais été « comorienne », si ce n’est durant une brève période, à partir de 1946, et à des fins administratives.

Lire la suite sur le site de Valeurs Actuelles