Le 18 mars 2014, pour la dernière réunion publique de David Rachline, avant le 1er tour de l’élection municipale de Fréjus, trois orateurs se sont succédé à la tribune.

Frédéric Boccaletti, secrétaire départemental du Front National, est intervenu le premier pour apporter un soutien appuyé et amical à David Rachline.

David Rachline a ensuite rappelé les échecs de la municipalité actuelle et a ainsi disqualifié les candidats qui en ont fait partie, Elie Brun et Philippe Mougin. Il a dénoncé la candidature de diversion d’Elsa Di Méo, la candidate socialiste sans étiquette qui se ralliera sans hésiter à la droite. Il a ensuite énoncé ses principales propositions afin de faire de Fréjus la ville phare de l’est-Var.

Marine Le Pen a terminé la réunion en prononçant son discours devant 1500 personnes enthousiastes, refusant que les Français ne deviennent les cobayes des expériences, toutes désastreuses, de l’UMPS. Elle a ensuite passé en revue différents thèmes avec un passage important sur la désespérance de la jeunesse française, en proie à un chômage dramatique, sans perspective d’avenir. Elle a finalement apporté son soutien à David Rachline, le citant comme exemple d’engagement de la jeunesse.

Après une longue ovation, la Marseillaise a conclu cette magnifique soirée.

[justified_image_grid thumbs_spacing=10 lightbox_max_size=full ids=”9424,9425,9426,9427,9428,9429,9430,9431″]