Question écrite de Ludovic PAJOT, député du Pas-de-Calais, en soutien aux pompiers et forces de secours victimes d’agressions

M. Ludovic Pajot attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur sur la situation particulièrement préoccupante des pompiers et forces de secours dans le pays. Chaque semaine apporte son lot de nouveaux actes de délinquance commis à l’encontre des pompiers, qui sont régulièrement, avec une violence croissante, pris à partie lors de leurs interventions.

Entre 2008 et 2017, l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales a recensé une augmentation de près de 213 % du taux d’agressions déclarées, allant des crachats jusqu’aux coups de couteau. Ces violences jadis limitées à certaines zones urbaines sensibles se généralisent et gagnent désormais nos zones rurales. Ce sont donc bien souvent des forces de secours qui partent en intervention craignant pour leur intégrité physique, comme en juin 2019 à Noyelles-les-Vermelles dans le Pas-de-Calais où un pompier a été menacé par un individu porteur d’un couteau.

Qu’ils soient professionnels ou volontaires, les soldats du feu sont bien souvent appelés en renfort en raison du manque d’effectifs policiers, confrontés à des situations particulièrement délicates et les mettant directement en danger. Mobilisés depuis plusieurs mois pour alerter sur la dégradation de leurs conditions de travail, les pompiers et forces de secours doivent être entendus au plus vite. Il lui demande donc de bien vouloir lui faire part des mesures qu’il compte mettre en œuvre afin d’une part, de sécuriser réellement les pompiers qui œuvrent au quotidien au service des Français et d’autre part, d’augmenter les effectifs notamment policiers, ce qui aura pour conséquence de décharger les forces de secours de missions qui ne relèvent pas de leurs attributions.