Question écrite de Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais, sur les négociations commerciales entre l’Union européenne et le Mexique

M. Ludovic Pajot attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur les négociations commerciales entre l’Union européenne et le Mexique. La Commission européenne a récemment annoncé l’achèvement du processus de négociation d’un accord de libre-échange entre l’UE et le Mexique. Cet accord, s’il devait être finalisé, consacrerait notamment la suppression de tout droit de douane sur les produits échangés entre l’UE et le Mexique, incluant entre autres les produits agricoles. La conséquence directe de cette orientation sera l’introduction sur le marché européen de près de 20 000 tonnes de viande bovine, entrant en concurrence directe avec les productions européennes, sans compter les productions liées à la volaille ou encore au porc. Outre la concurrence déloyale que cet accord risque de faire peser sur nos producteurs, la question de la sécurité alimentaire ne doit pas être éludée. Il est en effet possible de s’interroger sur le strict respect des normes sécuritaires dans le cadre de la mise en place de ces importations. La santé de nos compatriotes n’est pas négociable, le consommateur doit être strictement protégé. Il lui demande donc de bien vouloir lui apporter des précisions sur le processus d’adoption de cet accord, sur l’exigence d’une ratification par le Parlement avant toute entrée en vigueur et sur les garanties que la France compte exiger en matière de protection de notre filière agricole.