Question n° 50-00179 : du 12 décembre 2018

M. Louis Aliot attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la binationalité de Cheriff Chekatt. Toujours recherché activement par les forces de l’ordre, le terroriste islamiste Cheriff Chekatt a frappé hier à Strasbourg, faisant deux morts et treize blessés graves. Pour l’heure, la presse a indiqué que cet homme âgé de 29 ans avait été déjà condamné à 27 reprises depuis ses 13 ans, s’étant fait remarquer des services de police dès son dixième anniversaire. Un profil de criminel de droit commun habituel dans les affaires terroristes, semblables à ceux des frères Kouachi, de Mohamed Merah, De Salah Abdeslam, d’Abdelhamid Abbaoud ou de Sid Ahmed Ghlam, pour ne citer que quelques-uns de ces tristement célèbres ennemis de la nation. Fiché S, comme son propre père et son frère, monsieur Chekatt se serait « radicalisé » en prison entre l’année 2013 et l’année 2015. Il devait être appréhendé mardi 11 décembre 2018 pour tentative d’homicide et association de malfaiteurs. En août dernier, avec trois complices, il aurait participé à une expédition punitive qui aurait mal tourné contre un rival d’une commune voisine, blessant grièvement sa victime d’un coup de couteau. Lors de la perquisition de son domicile, des grenades et une arme à feu avaient été découvertes. Il serait important de savoir si monsieur Chekatt était binational comme l’indique la presse. Le cas échéant, quelles sont ses deux nationalités, et comment il les a obtenues.