Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, au Premier ministre, sur l’incohérence des messages diffusés par les ministres dans la lutte contre le coronavirus

M. Bruno Bilde alerte M. le Premier ministre sur les dernières déclarations publiques de ses ministres ayant pour conséquence une absence totale de lisibilité des règles de confinement décrétées par le gouvernement.

En effet, alors que notre pays est confronté à la plus grave et à la plus brutale crise sanitaire de son histoire récente, le gouvernement français s’est mobilisé, malheureusement bien tardivement, pour répondre à l’urgence et lutter contre la propagation du Covid-19. Depuis le mardi 17 mars à midi, les Français doivent rester chez eux à l’exception de quelques déplacements nécessaires et dérogatoires. Depuis une semaine, les messages de la communauté médicale insistent sur l’ardente et vitale obligation de ce confinement qui permet de limiter la circulation du virus et donc d’aider les personnels soignants à sauver les malades les plus affectés.

Si les mesures de restriction sont acceptées et respectées par la majorité de nos compatriotes, il n’en demeure pas moins que les dernières prises de parole de certains ministres ont semé le trouble et le flou sur la conduite à tenir.

En quelques jours, les Français ont entendu des messages contradictoires et tout simplement incohérents à l’aune du contexte actuel.

Le ministre de la santé rappelle quotidiennement le mot d’ordre « restez chez vous » en réaffirmant que le civisme sauve des vies. Le ministre de l’Intérieur a communiqué sur le renforcement des contrôles de police en déclarant que la meilleure façon de combattre le Covid-19 est de rester chez soi. Hier encore au 20h de TF1, le Premier ministre a annoncé une limitation plus stricte des déplacements et la fermeture des marchés ouverts.

Et en même temps, la ministre du travail a sermonné vertement et maladroitement les entreprises du BTP en leur demandant de faire travailler leurs salariés. Ce matin sur RMC, le ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, a lancé un grand appel aux Français sans activité à aller travailler dans les champs pour aider les agriculteurs et par conséquent à quitter le confinement.

Cette cacophonie gouvernementale est de nature à déstabiliser les Français et à minorer l’impérieuse nécessité du confinement qui reste la meilleure stratégie pour freiner l’épidémie. L’intérêt national et la sécurité de notre peuple imposent au gouvernement de se coordonner sérieusement et de bannir définitivement l’amateurisme de son mode d’action.

Après avoir été trop tardif et trop léger, le gouvernement de la France n’a plus le droit d’être trop confus.

Si nous sommes en guerre, il faut que les ordres soient clairs.