Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, à Roxana Maracineanu, ministre des sports, sur l’exclusion du Karaté des Jeux Olympiques de Paris 2024

Bruno Bilde interpelle madame la ministre des Sports concernant l’éviction du Karaté des JO de Paris 2024.

Par une décision du 21 février 2019, le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques (le COJO) de Paris 2024 a exclu le Karaté de sa liste des sports additionnels, alors même que la discipline figurera comme sport olympique pour les JO de Tokyo de 2020.

Pourtant forte de 252 700 licenciés dont 28% de jeunes, présente sur l’ensemble du territoire national avec 4 900 clubs, la fédération française de Karaté vit à juste titre cette décision comme une humiliation et une injustice, d’autant que les arguments invoqués ne paraissent pas convaincants.

Discipline particulièrement noble et véhiculant à merveille les valeurs de l’olympisme, le Karaté a toute sa place, de manière durable, dans les disciplines olympiques.

Dans le même temps, il semblerait que le squash pourrait connaître un sort identique.

Pouvez-vous m’indiquer, madame le ministre, ce que le Gouvernement a décidé de faire pour soutenir les disciplines éconduites et convaincre le Comité d’organisation de revenir sur sa décision ?