Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, à Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, sur le bilan humain et matériel des matchs de l’Algérie

M. Bruno Bilde interroge M. le ministre de l’intérieur sur le bilan exact des débordements, des pillages et des violences qui ont émaillé les matchs de l’Algérie ces dernières semaines. Vendredi 19 juillet dernier, la sélection algérienne a remporté la Coupe d’Afrique des nations de football en battant l’équipe du Sénégal. A l’unanimité, les médias français ont relayé massivement et quasi exclusivement la liesse “bon enfant” des supporters algériens en France. Ils se sont tous fait l’écho d’une “soirée sans incidents majeurs” contrastant avec les débordements survenus à l’issue des deux précédents matchs. Pourtant, les nombreuses vidéos et les innombrables témoignages édifiants diffusés sur les réseaux sociaux ont contredit l’écriture journalistique idyllique. En réalité, sans surprise et dans la triste et révoltante continuité, la “célébration” de la victoire des Fennecs fut une nouvelle fois, une soirée cauchemar pour la France et les Français. A Paris, Lyon, Marseille, Roubaix, Lille notamment, les forces de l’ordre ont été attaquées, des commerces ont été pillés, le mobilier urbain a été dévasté, des agressions d’une violence extrême ont été enregistrées au milieu d’un raz de marée de drapeaux algériens où les messages francophobes pleuvaient.

Très loin de la joie paisible dépeinte par des médias aveugles, la statue de Général de Gaulle a été déboulonnée à Evreux, un motard a été tué par une voiture roulant à contresens à Montceau-les-Mines.

Plus grave encore, vendredi soir près de Rouen, Mamoudou Barry, docteur en droit et enseignant-chercheur à l’université de Rouen, a été tabassé à mort par un “supporter” algérien parce qu’il était noir.

Qu’il soit humain ou matériel, le coût des matchs de l’Algérie est insupportable d’autant plus qu’il s’agissait d’une équipe étrangère engagée dans une compétition étrangère où notre pays ne figurait pas.
Bruno Bilde demande au ministre de l’Intérieur de communiquer le bilan détaillé et précis des après-matchs de l’Algérie depuis sa qualification pour les quarts de finale jusqu’au terme de la compétition.

– combien de policiers ont été mobilisés sur la période ?
– combien d’interpellations ont été effectuées ?
– combien de condamnations ?
– quel est le montant des dégâts déplorés dans toutes les villes de France ?
– combien de boutiques ont été pillées ?
– combien de plaintes ont été déposées à la suite d’agressions ou de vols ?