Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, à Marlène Schiappa, sur la commercialisation d’un voile islamique de sport par Decathlon

M. Bruno Bilde interroge Mme la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations sur la commercialisation d’un “hijab de running” par l’enseigne française de distribution d’articles de sport, Decathlon.

Comme l’an dernier avec la lancement d’une publicité de la marque Gap montrant une petite fille voilée, ce plan marketing communautariste suscite une importante polémique légitime. Pourtant, les réactions du gouvernement sont pour le moins feutrées. Ce matin sur le plateau de RTL, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, cherchait ses mots en tentant maladroitement et dans le pur style macroniste, de rappeler que la vente d’un voile de course était légale et en même temps que cela ne correspondait pas à ses valeurs.
Face à l’inacceptable, les Français attendent autre chose de leurs dirigeants que des postures d’autruches. En effet, ce “hijab de running” est tout sauf un accessoire anodin destiné aux sportives musulmanes. Il représente un recul évident de la condition féminine sacrifiée sur l’autel du consumérisme qui accompagne l’inquiétante avancée du communautarisme islamique dans notre société. Ces dernières années, les revendications alimentaires et vestimentaires, les activités séparées pour les femmes, se sont multipliées profitant des reculs constants de la République et d’une classe politique aveugle ou complice.
En France comme partout dans le monde, à chaque fois que le communautarisme islamique avance, ce sont les droits des femmes qui reculent. Comment tolérer en France que des femmes en viennent à se dissimuler le visage pour faire du sport ? Comment accepter en France que des femmes se rendent invisibles dans l’espace public ?

Alors que le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes vient de publier son bilan 2013-2019 “6 ans d’engagement pour l’égalité et les droits des femmes”, M. Bruno Bilde demande à Madame Marlène Schiappa de sortir de son silence et d’expliquer comment elle peut prétendre défendre l’émancipation des femmes et en même temps laisser le communautarisme islamique s’implanter chez nous ?