Communiqué de Philippe Eymery, Président du groupe RN au conseil régional des Hauts-de-France

Moins de deux mois après l’annonce de la mise sous protection du Tribunal de commerce de Whirlpool Amiens / WN, les salariés ont appris par la préfecture de la Somme que seule une quarantaine d’entre eux sur 180 serait repris.

Même si cette information doit être confirmée par une décision du Tribunal de commerce lors d’une audience prévue le 26 juillet, l’avenir s’annonce plutôt sombre pour les salariés du site amiénois. Les dirigeants de Whirlpool avaient pourtant promis de ne pas les laisser tomber en cas d’échec du repreneur, Nicolas Decayeux.

Notre groupe, et en premier lieu notre élu amiénois Yves Dupille, se pose légitimement un certain nombre de questions sur cet échec qui risque de laisser sur le carreau une centaine de familles.

Par conséquent, le groupe Rassemblement National et apparentés demande :

– que la lumière soit faite sur l’usage qui a été fait des millions d’euros versés à WN par Whirlpool et l’État

– que Whirlpool tienne ses engagements à l’égard des employés qui subissent l’échec de WN

– que l’État obtienne de Whirlpool le remboursement ou la compensation des sommes perçues au titre du CICE.

Philippe Eymery, président de groupe