Communiqué de Presse de Philippe Eymery, Conseiller TPE-PME-PMI

Trois foyers d’influenza aviaire (type HN8) ont été découverts ces 15 derniers jours dans des élevages européens de volailles.

Les chasseurs français ont un mauvais souvenir de 2006, lorsque le gouvernement les avait empêchés de chasser avec leurs appelants.

Des mesures sanitaires avaient coûté 1 million d’euros aux fédérations de chasseurs (écouvillonnages, baguages, tenue d’un registre, etc…) sans qu’aucune preuve ne soit fournie quant à la responsabilité des oiseaux migrateurs dans l’apparition d’une éventuelle pandémie.

Après une première réunion le 26 novembre dernier, au ministère de l’Agriculture, une seconde aura lieu le 4 décembre. Le monde de la chasse doit se méfier des décisions arbitraires, guidées par des pseudo-écologistes qui dans l’ombre, tirent les ficelles du microcosme parisien.
La vigilance s’impose.

Le Front National, même s’il est favorable au principe de précaution, soutient les chasseurs de France dans leur passion.

Il ne souhaite pas que ces derniers fassent les frais d’un gouvernement loin, très loin des préoccupations des Français, et cela pour satisfaire les diktats européens ; alors que dans le même temps nos frontières sont des passoires vulnérables face à un virus comme Ebola.

Le Front National demande que la concertation avec les instances de la chasse soit la règle afin d’éviter de reproduire les erreurs de 2006.