Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin-Beaumont, Député français au Parlement européen

Comme nous le craignions, la conférence de François Hollande au lycée Darchicourt d’Hénin-Beaumont était en fait un meeting socialiste sous prétexte de conférence sur les institutions européennes.

Loin d’évoquer l’Union européenne sous les seuls angles techniques et juridiques, il était bien là question de politique puisque ont notamment été évoqués des sujets polémiques et fatalement orientés comme le Brexit ou les migrants.

Nous mettons en cause aujourd’hui la rectrice de Lille, Valérie Cabuil, qui a refusé d’annuler cette venue, ainsi que l’un des professeurs organisateurs, Thibaut Masset, notoirement sympathisant d’extrême-gauche.

Comme l’évoquait également Jean Pierre Chevènement, il y a une grave entorse aux principes de laïcité et de neutralité du service public dans cette tournée des lycées entamée par l’ancien président de la République.
Il est scandaleux, à deux mois d’une échéance électorale, que des lycéens soient pris en otage par des idéologues à des fins totalement partisanes.

Nous n’excluons pas de saisir la commission nationale des comptes de campagne pour que ce meeting soit affecté aux finances de la campagne du Parti socialiste.