Communiqué de presse du Rassemblement National

Le Parlement européen réuni à Strasbourg vient de voter en faveur de l’accord de libre-échange signé entre le Vietnam et l’Union européenne, qui doit supprimer 99% des droits de douane sur les biens échangés entre les deux protagonistes.

Malgré la nature du régime politique du pays, malgré ses normes sociales et environnementales bien inférieures aux nôtres, rien ne permet d’épancher la soif irrationnelle de libre-échange des socialistes, libéraux et conservateurs.

Ce vote est l’illustration parfaite de la schizophrénie d’Emmanuel Macron et de ses députés européens en matière d’écologie. Soucieux de tourner la page de ses déboires sociaux, le président de la République veut à tout prix inaugurer un énième « acte II » du quinquennat tourné vers l’environnement en présidant un « conseil de défense écologique » et en se rendant sur le mont Blanc.

Ce décorum ne parviendra pas à masquer la réalité des choix politiques du nouveau monde macronien : un attachement viscéral aux vieilles recettes néolibérales de dérèglementation des échanges mondiaux, premières responsables du désastre écologique, alors que l’avenir est plus que jamais à la relocalisation, tant de la production que de la consommation !