Communiqué d’Hélène Laporte, député français au Parlement européen

Monsieur Thierry Breton a été désigné le 14 novembre dernier commissaire européen du large portefeuille du marché intérieur et des services à la suite du rejet de la candidature de Mme Sylvie Goulard le 10 octobre dernier.
M. Breton a été président de la société internationale de services de technologie de l’information ATOS dont il a démissionné le 31 octobre 2019.

Mme Hélène Laporte, député européen du Rassemblement National, relève que la nomination de ce dernier est passée de justesse sous les fourches caudines de la Commission JURI chargée d’examiner les conflits d’intérêts (12 voix contre 11) signe que les présomptions de conflit d’intérêts pèseront pendant toute la durée de son mandat.

Par ailleurs, il a été objecté à juste titre par un député européen de notre groupe Identité et Démocratie (ID) que le périmètre du portefeuille attribué à M. Breton était bien trop large pour un seul commissaire traitant notamment du marché intérieur jusqu’à l’espace mais également de la défense.

​Mme Hélène Laporte s’inquiète de la nomination d’un commissaire européen anciennement capitaine d’industrie farouchement anti-protectionniste et qui durant toute sa carrière n’a cessé de prôner le libre-échange dont nous connaissons les conséquences.