Communiqué de presse de Julie Lechanteux, Député français au Parlement européen

Nous venons d’apprendre l’arrêt de l’activité des trains Thello reliant Marseille, Nice et Milan, entrainant ainsi la suppression annoncée de 38 emplois à Nice.

Cette décision intervient suite au déficit régulier constaté de la ligne exploitée par Thello, société du groupe Trenitalia, la société de chemin de fer talienne.

C’est la preuve que les sociétés étrangères ne souhaitent gérer que des lignes ferroviaires rentables, laissant ainsi le poids des lignes non rentables aux seules mains de la SNCF.

Cela pose un problème concernant la gestion et l’organisation de la mobilité dans les territoires. L’État français est donc coupable d’avoir laissé la SNCF seule face à ses difficultés, et coupable d’avoir suivi les injonctions de l’Union européenne concernant l’ouverture à la concurrence de nos lignes ferroviaires nationales.

Par conséquent, nous demandons à ce que cette ligne ferroviaire soit reprise ou compensée par la SCNF et nous demandons à ce que les investissements nécessaires à la modernisation de la SNCF soient effectués, afin de remettre sur les rails cette entreprise qui appartient aux Français.

La France des territoires ne doit pas être sacrifiée sur l’autel de l’idéologie mondialiste. La crise actuelle que nous vivons a démontré l’importance de retrouver la souveraineté dans tous les domaines stratégiques qui fondent notre nation.