Communiqué de presse de David Rachline, Maire de Fréjus

L’enquête préliminaire me concernant, ouverte en janvier 2016 sur la présomption d’emploi fictif au sein du groupe Front National de l’ex-Conseil régional du Nord Pas-de-Calais et opportunément rendue publique une semaine avant le 1er tour de l’élection présidentielle, a été classée sans suite par le parquet de Lille.

A l’époque, je dénonçais une vile manipulation politique qui n’avait que pour but de me salir mais aussi et surtout de nuire, via le Directeur de campagne que j’étais alors, à la candidature de Marine le Pen, qui se présentait devant les Français pour un scrutin capital.

Aujourd’hui, la justice me donne raison.

Il ne me reste plus qu’à espérer que les chaines d’information en continu, le palmipède et les résiduels opposants fréjusiens qui ont été si prompts à relayer massivement l’information feront de même avec le classement sans suite de cette pseudo affaire.