Sécurité dans les lycées : Valérie Pécresse doit passer de la communication aux actes !

| Communiqués - 11 janvier 2019
  • Wallerand de SAINT JUST

Communiqué de Wallerand de SAINT JUST, président du groupe RN-IDF à la Région Île-de-France

Ce mercredi 9 janvier 2019, un très grave incident a eu lieu au lycée Arago de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) : une quinzaine de personnes se sont introduites à l’intérieur pour tabasser un élève. La victime, de 17 ans, très gravement atteinte, a dû être hospitalisée.

Malheureusement, ces actes de délinquance sont en constante progression. En effet, il ne se passe pas un jour sans que la presse relate des dérives de ce type. La sécurité, qui est la première des libertés, n’est plus assurée, fruit d’une justice laxiste et d’une déconnexion totale des « élites ».

Alors que Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, a fait de la sécurisation des lycées une de ses priorités régionales en dépensant plusieurs millions d’euros dans la vidéo surveillance et en y consacrant 26,5 M€ dans le dernier budget, il est insupportable de voir ces actes de délinquance se multiplier au sein des établissements franciliens. La vidéo surveillance ne réglera pas à elle seule les problèmes d’insécurité et que rien ne remplacera la présence humaine.

C’est pourquoi, le groupe RN-IDF demande à Valérie Pécresse de revoir sa politique en matière de sécurité. Ainsi, nous proposons de former du personnel à la sécurité et de supprimer les aides aux familles de délinquants mineurs.

A l’heure où les établissements scolaires sont victimes de l’ensauvagement de la société, la majorité régionale doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des lycéens.

Par |2019-01-11T16:10:49+00:0011 janvier 2019|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Wallerand de Saint Just
Wallerand de Saint Just

Voir tous les articles de