Communiqué de Presse d’Eric Domard, Conseiller aux sports de Marine Le Pen, Membre du Bureau Politique

Les millions de Français qui ne sont pas abonnés à la chaîne cryptée Canal Plus, n’auront pas pu suivre hier soir le quart de finale de mondial de Basket et vibrer au véritable exploit de l’équipe de France, vainqueur de la redoutable formation espagnole.

En cause, la législation sur la retransmission des compétitions sportives qui prive la majorité des téléspectateurs du droit à l’image.

Encadré par un décret de 2004 censé protéger les épreuves sportives importantes, ce texte prévoit « que les événements d’importance majeure ne peuvent être retransmis en exclusivité d’une manière qui aboutit à priver une partie importante du public de la possibilité de les suivre sur un service de télévision à accès libre ».

Dans les faits, seules les demi-finales et les finales des grandes compétitions sportives sont concernées par cette réglementation.

Ce décret est un non-sens sportif si l’on conçoit que la popularisation d’une discipline repose sur sa médiatisation et son audience auprès du public.

Il est par ailleurs inconcevable que les matches impliquant l’équipe de France ne soient pas accessibles à tous les téléspectateurs.

Le Front National rappelle que la mission du service public audiovisuel est d’assurer la diffusion la plus large au public des événements sportifs majeurs avant toute autre considération d’ordre financière.

Il demande aux pouvoirs publics de revoir la législation sur la retransmission des compétitions sportives qui doit prendre en compte l’impact d’une discipline sur l’identité sportive nationale et assurer à chaque Français un accès libre à toute rencontre concernant l’équipe nationale, quel que soit le sport concerné.