Constatant la situation du pays après deux mois de manifestations des Gilets Jaunes et une installation des tensions et des violences, l’incapacité flagrante du pouvoir à apporter les réponses qui pourraient mettre fin à cette crise politique et institutionnelle en faisant le choix de la confrontation, du mépris et de la provocation, le Rassemblement National propose un plan de sortie de crise par un processus démocratique en trois étapes :

1/ procéder en urgence aux votes des modifications législatives et constitutionnelles pour redonner à la démocratie représentative toute sa place et son efficacité, en instaurant la proportionnelle intégrale aux élections législatives, en réduisant le nombre de parlementaires et en instaurant le référendum d’initiative populaire.

2/ dissoudre l’Assemblée nationale, dont chacun a pu mesurer la perte de légitimité, étape désormais indispensable pour réconcilier les Français avec la politique et leur redonner confiance aux institutions représentatives.

3/ convoquer de nouvelles élections législatives, qui permettront de rétablir une démocratie apaisée avec des institutions rénovées, pluralistes, ouvertes à la démocratie directe, au sein desquelles pourra s’ouvrir sereinement le débat national sur la justice sociale et fiscale.

Ce plan est le seul qui soit en même temps démocratique, constitutionnel et efficace et qui de toute façon s’imposera compte tenu de la gravité et de la dégradation continue de la situation.