Refusons la mise en péril de notre sécurité alimentaire par Bruxelles !

| Communiqués - 22 janvier 2019
  • Jordan Bardella

Communiqué de Jordan Bardella, tête de liste du RN aux élections européennes 2019

Derrière le procès Spanghero, entreprise accusée d’avoir vendu de la viande de cheval à la place de la viande de bœuf dans ses plats préparés, c’est le rôle joué par l’Union européenne dans les dérives de l’industrie agroalimentaire et les menaces qui pèsent sur notre agriculture et notre santé qui doit être dénoncé.

La viande frelatée commercialisée par Spanghero provenait de Roumanie et de Belgique ; elle a ensuite été revendue à des société finlandaises, luxembourgeoises et britanniques avant de finir dans nos assiettes. En cause, les principes européens du marché unique et de la « reconnaissance mutuelle », qui restreignent tout contrôle des importations et des normes de production si les marchandises proviennent d’un autre état membre de l’Union.

Alors que les scandales se multiplient, le modèle mondialisé imposé par Bruxelles doit être revu en profondeur. Il est urgent de redonner toute sa place aux productions locales et à une agriculture responsable, débarrassée du fardeau de la concurrence déloyale encouragée par la Commission européenne. Que les enfants, dans nos cantines, consomment les pommes du producteur local plutôt que des fruits d’origines douteuses venus en conteneur de l’autre côté de la planète ou de pays voisins peu exigeants en matière de normes.
Dénoncer les traités de libre-échange et les choix de Bruxelles qui dépècent notre économie c’est aussi défendre la sécurité alimentaire des Français !

Par |2019-01-22T10:42:33+00:0022 janvier 2019|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Jordan Bardella
Jordan Bardella

Voir tous les articles de