Communiqué de Dominique Bilde

 

Sauvons notre savoir-faire français !

Chaque semaine, les appels à l’aide en provenance des acteurs de la filière bois se succèdent sans que ceux-ci ne soient réellement entendus par le gouvernement.

Pénuries de bois, explosion du coût des matières premières, concurrence déloyale :  l’heure est grave !

En effet, alors que le secteur représente pourtant près de 400 000 emplois, comprenant de très nombreux artisans, ébénistes, professionnels de l’ameublement, tous déplorent la dangereuse inaction d’Emmanuel Macron pour éviter une catastrophe qu’ils annoncent depuis des mois !

C’est un véritable scandale !

C’est d’autant plus scandaleux que c’est aussi notre précieux savoir-faire qui est directement menacé.

À ce titre, MADEiN Grand Est est en train de se mobiliser pour accélérer l’accessibilité au niveau européen de l’Indication Géographique Protégée (IGP) « Siège de Liffol », du nom de Liffol-le-Grand, berceau du meuble et surtout du siège.

Officiellement déposé en 2016, ce label protège les producteurs tout en éclairant les consommateurs en France !

L’étendre, c’est surtout respecter nos artisans dont nous devons protéger le travail remarquable!

Les élus de Rassemblement national les soutiennent dans leur démarche nécessaire et légitime !  

Nous dénoncions déjà la concurrence chinoise à l’image des luthiers de Mirecourt, près de chez moi, en Lorraine.

Faisant preuve de bien peu de scrupules, la menace que la Chine fait peser sur le secteur est suffisamment sérieuse pour nous inciter à réagir avec fermeté !

La France doit être à la pointe sur ces questions : ce n’est qu’ainsi que notre patrimoine, à l’instar du Riz de Camargue ou du Jambon de Bayonne, peut être préservé des flux et reflux d’une mondialisation sauvage qui inonde nos marchés de produits venant de l’autre bout du monde en dépit du bon sens, produits qui ne sont par ailleurs pas à la hauteur de ce que nos artisans français sont capables de faire.

Ces artisans sont la fierté de la France.

 

Notre pays a dès lors le devoir de les soutenir !

 

Nous les soutenons !