Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National

Veuillez trouver ci-dessous mon courrier envoyé ce jour au Premier ministre pour l’interroger sur le recours aux hôpitaux privés pour prendre en charge des malades du Covid-19 afin de soulager les hôpitaux publics et d’accroître nos capacités d’accueil pour les malades.

Monsieur le Premier ministre,

Depuis quelques jours je reçois des messages de directeurs d’hôpital privé s’étonnant du fait que les pouvoirs publics ne font pas appel à eux. On retrouve ces mêmes témoignages dans la presse.
Or, les hôpitaux privés qui représentent un nombre de lits non négligeable, ont mis leur structure en ordre de bataille notamment en déprogrammant des opérations non urgentes.
Ces hôpitaux peuvent aisément compléter les hôpitaux publics débordés en particulier dans les régions très touchées par l’épidémie de Covid-19. En outre, cela permet aux malades de rester dans la même zone géographique, ce que ne permettent pas les « délestages », certes spectaculaires, effectués par avion, bateau ou train.

Les ARS doivent pouvoir facilement faire la cartographie de ces structures et de leurs disponibilités.

Pourriez-vous m’indiquer pourquoi ces structures privées ne sont pas mises à contribution ? Comme l’a dit le président de la République « lorsqu’on engage une guerre on s’y engage tout entier » ; les hôpitaux privés qui ont le personnel, le matériel et les compétences sont prêts à s’engager, pourquoi ne pas les utiliser ?

Je vous prie de bien vouloir agréer, monsieur le Premier ministre, l’expression de ma respectueuse considération.