Communiqué de presse de Jean-Paul Garraud, Député français au Parlement européen, Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales nous apprend que l’hébergement des migrants, soi-disant mineurs, dans des hôtels ne serait pas satisfaisant, que les conditions d’accueil sont globalement mauvaises et parfois inacceptables.

Les auteurs du rapport, parmi lesquels on retrouve la pro-immigrationniste Fadela Amara, s’émeuvent que ces migrants hébergés, nourris, blanchis aux frais des contribuables français puissent, dans le cadre d’un hébergement hôtelier, consommer de l’alcool et du cannabis mais aussi participer à des trafics.

Il a manifestement été passé sous silence l’implication de tels migrants dans des d’attentats terroristes islamistes comme ce fut le cas pour Zaheer Hassan Mahmoud qui, le 25 septembre dernier, a grièvement blessé deux personnes devant les anciens locaux de Charlie Hebdo et que la prise en charge de ces clandestins mineurs coûte deux milliards d’euros par an aux départements en l’absence du soutien financier de l’État pourtant pleinement responsable de la politique migratoire…

La logique voudrait que des tests osseux soient obligatoires pour déterminer l’âge réel des migrants se déclarant faussement mineurs et permettre ainsi leur expulsion immédiate.

L’État n’a manifestement pas cette logique et préfère ne pas vraiment contrôler et favoriser encore davantage et à grands frais les pompes aspirantes de l’immigration de masse.

Et si l’hôtel n’est plus satisfaisant pour les auteurs de ce rapport, qu’ils donnent « l’exemple » et logent eux-mêmes les très nombreux intéressés… !