Communiqué de presse de Julie Lechanteux et Philippe Olivier, Députés européens du Rassemblement National ( Commission « Transport-Tourisme » du parlement Européen)

Comme à son habitude, la Commission a réagi avec trois mois de retard au drame économique que traverse le secteur touristique.

Son plan, plus idéologique que pratique, ne répond ni à l’urgence, ni aux réalités de terrain.

Le socle de son plan est, en effet, l’ouverture des frontières. Il est évident, qu’en cette année particulière, chaque pays définira lui-même ses conditions d’accès et que tout porte à croire que la première solution réside dans un tourisme local et de proximité.

Les autres préoccupations de la Commission relèvent d’un agaçant hors sujet : lorsque les professionnels attendent une aide concrète et immédiate ainsi que des solutions pour une reprise rapide, la bureaucratie bruxelloise se perd dans un prêchi-prêcha sur la non-discrimination et le tourisme vert.

Que dire d’un colloque à l’automne qui procède d’un calendrier lunaire !

Avec une vision claire et pragmatique, Julie Lechanteux et Philippe Olivier, députés européens du Rassemblement National (Commission tourisme) continueront à défendre les orientations qu’ils ont présentées dans leur « Plan Stratégique pour le Tourisme ».

Consultez l’ensemble de nos mesures pour sauver cette richesse nationale qu’est le tourisme français