Communiqué de presse d’Eric Domard, Membre du Bureau Politique

Anne Hidalgo, maire de Paris qui avec Nicolas Sarkozy, souffre de qataromania maladive, soutient la plainte déposée par la dictature islamiste contre le vice-Président du Front National.

Plus grave, Anne Hidalgo, pour justifier de ses connivences avec les dirigeants qataris, loue en des termes particulièrement délirants de propagande l’action du Qatar pour la défense du « football féminin », la « lutte contre l’homophobie » ou encore « le racisme dans les stades ».

Rappelons à la féministe socialiste, que le Qatar, membre financièrement influent de la fédération asiatique de football, a soutenu la mesure visant à imposer le port du voile islamique pour les joueuses de football.

Ce même pays, visiblement si soucieux des droits et de l’émancipation des femmes, avait retiré en septembre 2014 son équipe féminine de Basket des Jeux Asiatiques, au motif que ses joueuses ne pouvaient disputer les rencontres voilées.

Rappelons également à Mme Hidalgo, que l’homosexualité est interdite et passible de prison dans cette dictature et que les associations homosexuelles qui constituent la clientèle électorale traditionnelle du PS, avaient vivement condamné l’attribution de la Coupe du Monde au Qatar, en raison de l’homophobie de l’Emirat.

De même, Mme Hidalgo, immigrationniste militante, défenseur des travailleurs étrangers et de leurs droits en France ne semble pas bouleversée par le sort des 1200 ouvriers népalais et indiens qui seraient morts sur les chantiers de la Coupe du Monde selon les ONG, lesquelles dénoncent depuis des années les méthodes d’un Etat esclavagiste.

Mme Hidalgo se déclare « heureuse de cette collaboration avec eux ». A un tel niveau d’abaissement et de soumission, Il est évident que le mot sied particulièrement à l’édile socialiste…