Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national

Depuis plusieurs jours, la Nouvelle-Calédonie est de nouveau la cible de violences récurrentes et extrêmement graves orchestrées par les indépendantistes sur le site industriel « SEVESO » (site présentant des risques d’accident majeur) de Vale NC dans le sud de l’archipel.

Barrages, incendies de bâtiments, destructions, menaces contre les salariés, forces de l’ordre obligées de faire usage de leurs armes pour repousser des pickups cherchant à les écraser… ces scènes choquantes de guérilla sur un territoire de la République sont inacceptables.

Au-delà des conséquences économiques et sociales dramatiques pour les milliers d’emplois concernés qu’entraineraient la paralysie de l’activité et la destruction de cette usine de Nickel, cette violence insurrectionnelle revendiquée par les indépendantistes vise à instaurer un climat de tension et de déstabilisation permanent, qui intervient quelques semaines après le deuxième référendum confirmant le choix souverain d’une majorité de Calédoniens de demeurer au sein de la communauté nationale.

Si le dialogue social doit être évidemment maintenu, l’Etat ne peut rester inerte face à cette volonté manifeste d’indépendantistes extrémistes de s’engager sur la voie de la violence et du désordre.

Le Rassemblement National rappelle son indéfectible attachement à la poursuite des efforts visant à un développement serein et harmonieux de la Nouvelle-Calédonie, mais il ne saurait accepter de voir ce territoire sombrer dans l’anarchie.

Face à la violence insurrectionnelle, l’impuissance publique n’est pas une fatalité, la seule fatalité, c’est le choix prolongé de l’impuissance qui conduit au chaos.