Communiqué de presse de France Jamet, député français au Parlement européen

Sous prétexte de Covid-19 qui entraînerait une « pénurie de main-d’œuvre », plus de 900 travailleurs agricoles marocains viennent d’arriver en Corse afin de « sauver les récoltes de clémentines ».

Les délais étant très courts pour récolter quelque 20 à 30.000 tonnes de ces fruits, avec moins de trois semaines pour les récupérer, comment dans ces conditions justifier sérieusement de la situation sanitaire pour embaucher des étrangers plutôt que des nationaux ?

Le fait est que ces travailleurs immigrés en provenance du Maghreb représentent une part essentielle des saisonniers étrangers en France parce qu’ils permettent de garantir une marge financière confortable pour certains exploitants.

In fine, avec près de 23.000 chômeurs en Corse et plus de 6,7 millions dans notre pays (toutes catégories), le gouvernement Macron-Castex via l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) préfère aller chercher des saisonniers au Maroc plutôt que d’embaucher des Français d’abord.

Avec Marine Le Pen, nous mettrons en place la priorité nationale à l’embauche pour les Français.