Communiqué de France Jamet,

Député français au Parlement européen

Membre de la commission des affaires économiques et monétaires

 

Organisée par le Parlement européen et le Sénat français, la semaine interparlementaire a été l’occasion pour l’Union européenne d’exposer et tenter de justifier ses objectifs en matière budgétaire et fiscale : passer de 1% à 10% du PIB des 27 pays de l’UE.

Pour cela, une seule voie possible : créer de nouveaux impôts européens.

Pour cela, une seule voie possible : la poche du contribuable.

  1. Les Français vont être dépossédés d’un des fondements essentiels de notre démocratie : le consentement à l’impôt ;
  2. Les ménages français comme nos entreprises n’en peuvent déjà plus du matraquage fiscal.

En pleine crise géopolitique, énergétique et sociale, et alors que la France est contributeur net de 7,5 milliards d’euros par an au budget de l’UE, Bruxelles dépouille nos nations libres et souveraines pour s’arroger toujours plus de pouvoir et ponctionner toujours plus d’argent.

Nous sommes contre le principe d’un impôt européen qui dépossèdera les peuples de leur pays et de leur argent.