Communiqué de Presse d’Eric Domard, Conseiller aux sports de Marine Le Pen, Membre du Bureau Politique

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football l’annonçait ce matin : les joueurs de l’équipe de France pourraient toucher 200 000 euros chacun s’ils parviennent en finale de la Coupe du Monde et quelque 330 000 euros en cas de victoire.

Ces montants indécents au moment où tant de Français sont victimes d’une cure d’austérité sans précédent et voient fondre leur pouvoir d’achat, sont inacceptables dans le football professionnel où les joueurs sont déjà surpayés.

Comment expliquer aux millions de Français plongés dans la précarité qu’un Karim Benzema payé près de 1500 euros de l’heure dans son club devrait également être rémunéré pour jouer en équipe de France ?

Les joueurs retenus pour jouer en sélection nationale sont tous des privilégiés, grassement payés dans leur club respectif. Ils ne doivent pas être des mercenaires. Nous ne le répèterons jamais assez, porter le maillot de l’équipe de France n’est pas un « job », c’est un honneur, un privilège, et une fierté qui ne se monnayent et ne s’achètent pas.

Si comme le dit Noël Le Graët, « l’argent n’est pas un moteur pour les joueurs » il doit demander à tous ceux qui participeront à la Coupe du monde au Brésil au mois de juin de renoncer à ces primes.

De même le Front National enjoint la Fédération française de football à reverser l’intégralité de ces primes au football amateur et notamment au développement des infrastructures qui sont indispensables à son développement.