L’Etat vient de demander aux entreprises de prévoir un stock de masques correspondant à 10 semaines d’activité. C’est une mesure de bon sens afin d’éviter de revivre le scénario catastrophe du mois de mars dû à l’impréparation coupable de l’Etat.

Le groupe Rassemblement National et apparentés demande une orientation forte, une volonté renouvelée et un renforcement des moyens relevant de la compétence régionale en matière de prévention de la santé.

Nous devons produire localement, et au coût le plus juste, les masques et autres équipements de protection  dont auront besoin les entreprises et les habitants des Hauts-de-France.

Il faut pérenniser cette activité dans le temps pour qu’aucune rupture de stock ne vienne bloquer le système de prévention.

En effet, ce risque de pénurie contraindrait à un nouveau confinement qui bloquerait fatalement l’activité économique de la région. Région déjà très fortement impactée par les conséquences du premier confinement et qui aurait les plus grandes difficultés à se relever des conséquences d’un second.

Nous attendons des actes forts et rapides.