Communiqué de Dominique Martin, Député français RN/ENL au Parlement européen, Groupe Europe des Nations et des Libertés, Commission Emploi et Affaires Sociales, Commission spéciale de lutte contre le terrorisme

Cinq ans de mandat, plus de 200 dossiers en commission emploi : le bilan est terrible pour M. Macron et ses amis ! Sous l’étiquette ALDE (Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe) ils démontrent à chaque vote , ou presque, qu’ils travaillent pour les intérêts des migrants, des multinationales et de la Commission Juncker.

Deux exemples très concrets en « emploi » et pour « la lutte contre le terrorisme », commissions thématiques dont je suis membre et coordinateur pour le Groupe ENL :

1. Sur le dumping social, qui génère notre chômage, ces « macronistes » ont proposé des amendements honteux : suppression de « la protection sociale égale pour un même travail au même endroit », c’était l’amendement n°101 du rapport.
Pire : « salaire égal pour un même travail sur un même lieu », ils défendent que ce principe est irréaliste .

2. Et sur le terrorisme ? Question pourtant évidente : « faut-il mettre un terme au financement étranger accordé aux communautés religieuses connues pour leurs liens avec le terrorisme ? ». Les alliés de Macron votent non !

Quel décalage entre le discours en France de ceux qui disent être dans « le camp du bien » et leurs votes à Bruxelles : ils ne luttent ni contre la concurrence déloyale ni contre le financement du terrorisme. C’est exactement l’inverse qu’il faut faire et nos votes, eux, sont très clairs : contre le dumping social, pour la préférence nationale, contre la migration et contre le terrorisme.