Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD

Député français au Parlement européen

Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional d’Occitanie

Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

Si le calamiteux bilan de la politique migratoire d’E. Macron et de son ministre de l’Intérieur, G. Darmanin, n’a rien de très étonnant, les dernières données confirment leur incapacité et leur manque de volonté pour lutter contre la submersion migratoire.

En effet, alors que certains tentent de justifier l’augmentation de 18% en 2021 des demandes de regroupement familial par la crise sanitaire de 2020, ces derniers omettent de préciser qu’en 2020, malgré la situation, ces demandes avaient déjà augmenté de 28% par rapport à 2019.

Pire encore, 100.000 demandeurs d’asile se sont manifestés en France en 2021. 40% en moyenne se verront donc accorder l’asile et les 60% d’étrangers restant ne seront jamais renvoyés chez eux puisque à peine une décision d’expulsion sur dix est appliquée.

Parmi les demandeurs d’asile de 2021, les Afghans constituent le premier contingent avec plus de 16.000 dossiers alors que l’on connaît déjà leur difficulté, pour ne pas dire impossibilité, à s’intégrer aux sociétés occidentales. Viennent ensuite les Ivoiriens, les Bangladais et les Guinéens talonnés par les Albanais, dont le nombre de demandeurs a augmenté de 135% entre 2020 et 2021, n’ayant pas besoin de visa pour entrer dans l’Espace Schengen grâce à l’Union européenne et son règlement 2018/1806.

  1. Macron devra donc rendre des comptes aux Français pour sa coupable incurie face au grand danger qu’est l’immigration de peuplement pour notre civilisation.