Communiqué de presse de Jean-Lin Lacapelle, Député français au Parlement européen

Ce mercredi 11 novembre, j’ai déposé avec vingt-six parlementaires européens une résolution demandant au Conseil d’ajouter les « Loups Gris », groupe paramilitaire turque, à la liste des organisations terroristes, et de leur appliquer les mesures prévues à cet effet.

Lorsque le Gouvernement français a décidé de prononcer une dissolution juridique de cette même organisation, dissolution pourtant inefficace, de nombreux députés français des Républicains et de la République en marche avaient salué cette décision. Mais, à l’heure des solutions efficaces, aucun d’entre eux, à l’exception de M. Bellamy, n’a souhaité cosigner cette résolution salutaire pour la paix en Europe.

Ces deux partis démontrent une fois de plus leur lâcheté, leur conformisme et leur hypocrisie.

Comme à son habitude, La République en marche a fait preuve d’un manque patent de courage politique vis-à-vis de la menace turque.

Elle s’est d’ailleurs illustrée en septembre 2020 en votant contre des amendements visant à mettre un terme à toutes les négociations relatives à l’adhésion de la Turquie à l’Union, à mettre fin à tous les financements accordés à la Turquie ou à prendre des mesures de rétorsion économique et politique envers le régime d’Erdogan.

Quant aux Républicains, en refusant de signer cette résolution, ils décident de privilégier leur sectarisme politique à la protection des Français, des Européens et de la communauté arménienne menacée par cette organisation paramilitaire. Il faut toutefois en excepter M. François-Xavier Bellamy, qui a décidément bien peu en commun avec ses collègues – ceux-ci le lui font bien voir.

Nous sommes effarés par ces attitudes délétères. Les Français méritent d’être représentés par des parlementaires ayant le courage de les défendre.

Force est de constater que seul le Rassemblement national a une nouvelle fois été à la hauteur de l’enjeu.