Communiqué de Jean-Lin Lacapelle, député français au Parlement européen

On nous annonce une campagne de vaccination qui débuterait en Europe dans à peine six jours, et nous sommes encore dans une totale opacité.
Nous attendons un éclairage sur quatre points majeurs.

— Tout d’abord, une équipe de sept personnes a négocié 1,8 milliard de vaccins au nom de la Commission européenne. Qui sont-elles, et ont-elles des conflits d’intérêts avec le monde médical, comme des rumeurs le laissent craindre ?

— Deuxièmement, une indiscrétion, le 17 décembre, nous a appris que la Belgique avait acquis le vaccin Pfizer à 12€ l’unité, alors que l’agence Reuters nous informe aujourd’hui que la Commission européenne, elle, l’aurait acheté à 15,50€. Compte tenu du nombre de doses achetées par l’UE, cet écart est incompréhensible et dénote une profonde incompétence.

— Troisièmement, dans ses communiqués, la Commission européenne parle de clauses qui dégagent toute responsabilité des laboratoires en cas d’effets secondaires. Peut-elle le justifier ?

— Quatrièmement, j’ai personnellement, alors que je suis accrédité, effectué trois démarches pour consulter les contrats. À date, aucune réponse ! Aucun contrôle démocratique n’a donc lieu.

Compte tenu de la commande massive de vaccins, la transparence est impérative pour nos compatriotes européens, qui sont des contribuables. C’est en raison de ce manque  de transparence que la défiance envers les vaccins se renforce. Nous attendons de l’Union européenne des réponses claires sur toutes ces questions, pour renouer un lien de confiance.