Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD

Député français au Parlement européen

Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional d’Occitanie

Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

A l’occasion d’un vote à Strasbourg le 25 novembre d’un énième rapport vantant les mérites de l’immigration, les députés européens, notamment LREM, ont voté contre un amendement déposé par mes soins demandant le financement par la Commission européenne de barrières physiques aux frontières extérieures de l’UE.

Il est ainsi refusé de soutenir les 12 États membres de l’Union qui réclament cette mesure de protection au moment même où la Pologne subit une agression migratoire.

Bien au contraire, une majorité de députés européens demandent à la Commission davantage de voies légales de migration vers l’UE, même pour des migrants peu qualifiés, au prétexte du déclin démographique de notre continent.

En voulant transformer l’immigration illégale en immigration légale et en refusant de protéger les frontières, l’UE et LREM s’apprêtent à ouvrir en grand les vannes d’une véritable invasion.

Encore une fois, entre les discours du Président Macron à Paris et la réalité de la politique menée par ses propres députés à Bruxelles, il y a, « en même temps », une immense contradiction et la preuve d’une totale hypocrisie.