Communiqué de Jordan Bardella, député européen et vice-président du Rassemblement national

Dans le cadre du projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2019 examiné au Sénat, 25 millions d’euros de crédits au Ministère de la Culture destinés au patrimoine, soit l’équivalent des recettes annuelles du Loto du patrimoine, avaient été supprimés en douce par le gouvernement.

Les Français, très attachés à leurs trésors nationaux, ont donné avant tout pour la préservation du patrimoine, l’espérance de gagner un quelconque gain étant pour eux secondaire. Après la polémique l’année dernière concernant les taxes prélevées sur ce Loto du patrimoine, c’est une nouvelle petite mesquinerie du gouvernement, qui relève de la véritable escroquerie. Et ce quoi qu’en dise Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès du Ministre des comptes publics, qui assure qu’aucun financement de projet n’est pour le moment remis en cause.

De la même manière que la Ministre de la Santé ne défend pas ses budgets face à Bercy malgré la grave crise que traverse l’hôpital public, il aura fallu dans cette affaire que des personnalités médiatiques comme Stéphane Bern montent au créneau, le Ministère de la Culture étant aux abonnés absents…

Lors du retour à l’Assemblée nationale de ce PLFR 2019, nous serons vigilants sur l’attitude de la majorité gouvernementale : ces 25 millions d’euros doivent bien entendu être réalloués au patrimoine et au Ministère de la Culture, et ce malhonnête et minable coup de rabot être abandonné !